Publié le : mardi 27 avril 2021

Oscars : le triomphe d’une réalisatrice chinoise censuré en Chine

oscars triomphe realisatrice chinoise censure chine - La DiplomatieCe dimanche 25 avril 2021, la 93ème cérémonie des Oscars a consacré la réalisatrice chinoise Chloé Zhao. Son film Nomadland, grand favori des pronostics, l’a emporté dans les catégories du meilleur film et de la meilleure réalisatrice. Mais cette victoire aux Oscars n’a reçu aucun écho en Chine. Le pouvoir en place avait décidé de censurer la cérémonie. En cause : la sélection dans la catégorie “Meilleur documentaire” du film Do Not Split, centré sur les manifestations à Hong-Kong en 2019.

Pas de “grande fête du cinéma” pour la Chine ! Les autorités chinoises ont décidé d’interdire la retransmission de la 93ème cérémonie des Oscars, qui a eu lieu ce dimanche 25 avril à Los Angeles. Une réalisatrice chinoise, Chloé Zhao, en était pourtant la favorite. Son film Nomadland, a d’ailleurs remporté l’Oscar du meilleur film. Chloé Zhao est repartie avec la statuette de “Meilleure réalisatrice”. Elle n’est que la seconde femme, après Kathryn Bigelow, a obtenir cette récompense.

La Chine censure les Oscars à cause du film Do Not Split

Mais Pékin n’a fait aucune publicité à ce sacre. Le gouvernement chinois reproche encore à Chloé Zhao des propos acerbes remontant à 2013. La réalisatrice avait notamment déclaré que la Chine était un « endroit où il y a des mensonges partout ». Mais si la cérémonie a été censurée, c’est surtout à cause de la sélection, dans la catégorie “Meilleur documentaire”, du film Do Not Split, réalisé par le Norvégien Anders Hammer.

Célébré dans le monde entier et disponible en libre accès sur Internet, Do Not Split revient sur les manifestations pro-démocratie à Hong-Kong en 2019, et leur impitoyable répression par les autorités chinoises. Pékin a logiquement interdit la diffusion du film en Chine. Et a étendu cette interdiction aux Oscars 2021.

Un mal pour un bien, pour le réalisateur du film, Anders Hammer. La censure chinoise a, paradoxalement, mis en avant le film un peu partout dans le monde. « Nous faisons partie d’une catégorie, les courts-métrages documentaires, qui n’est normalement pas celle qui retient le plus l’attention. Il est ironique que Pékin fasse actuellement la promotion de notre documentaire », expose le réalisateur.

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Newsletter

Les actus en vidéo