Publié le : jeudi 22 avril 2021

Mort de Georges Floyd : le policier responsable reconnu coupable de meurtre

Après un mois de procès qui a passionné les Etats-Unis, le verdict est tombé, ce 20 avril 2021 : Derek Chauvin, le policier qui a tué Georges Floyd, a été reconnu coupable de “meurtre”. La sentence précise sera connue d’ici quelques semaines, mais il pourrait passer au moins 12 ans en prison. Cette annonce a fait retomber la pression a Minneapolis, où 3 000 militaires étaient présents, craignant de nouvelles émeutes dans le cas d’un verdict trop clément.

Le procès a duré un mois au tribunal de Minneapolis, diffusé en direct à la télévision et sur Internet. Il a enflammé les réseaux sociaux. La pression est encore montée davantage quand un jeune homme noir a été abattu par la police à proximité de Minneapolis, provoquant des manifestations d’ampleur dans la ville. Mais finalement, ce 20 avril 2021, après moins de 24h de délibération, le verdict concernant la mort de Georges Floyd a été rendu : Derek Chauvin est reconnu coupable des trois charges retenues contre lui, meurtre, homicide involontaire et violences aggravées.

Les Etats-Unis face à un “racisme systémique” selon Joe Biden

Ce policier avait, le 25 mai 2020, plaqué au sol Georges Floyd, un Afro-américain de 46 ans, après un contrôle dans une supérette, et avait maintenu son genou contre son cou pendant plus de neuf minutes, provoquant sa mort. Et une flambée de violence dans le pays. Dans la crainte d’un verdict trop clément, tous les commerçants de Minneapolis avaient barricadé leurs boutiques, et 3 000 soldats de la Garde Nationale avait été rappelés en renfort. A l’énoncé du verdict, la foule, présente devant le tribunal, a applaudi. Il faudra attendre encore quelques semaines pour connaître la peine de Derek Chauvin : il encourt au moins douze ans et demi de prison, mais la peine pourrait être aggravée.

« Nous avons encore du travail. Nous devons réformer le système. Les Etats-Unis ont un long passé de discrimination », a affirmé la vice-présidente Kamala Harris peu après le verdict. « Les manifestations ont unifié des gens de toutes les races, pour dire ‘assez’. Le verdict d’aujourd’hui est un pas en avant », a complété le président Joe Biden, qui a parlé de “racisme systémique”.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Newsletter

Les actus en vidéo