Publié le : vendredi 8 janvier 2021

Invasion du Capitole : Joe Biden juge Donald Trump responsable

04 invasion capitole joe biden juge donald trump responsable - La DiplomatieAu lendemain de la prise d’assaut du Capitole, à Washington, par des partisans de Donald Trump, durant la cession parlementaire qui a validé l’élection de Joe Biden à la présidence, ce dernier est revenu sur cette journée de violence. Il a notamment attaqué son prédécesseur, qu’il juge responsable de cette attaque contre la démocratie.

Ce 6 janvier 2021 restera dans les mémoires américaines. Ce qui devait être le jour de l’officialisation de l’élection du démocrate Joe Biden à la présidence de la République, par le Parlement américain réuni au Capitole, à Washington, s’est transformé en une véritable scène de guerre dans l’un des hauts lieux de la démocratie américaine.

A la veille de cette investiture, l’actuel président Donald Trump, qui continue de contester sa défaite à la présidentielle, a annoncé que ce jour serait “wild”, à savoir “sauvage”. Il a appelé ses partisans à marcher sur le Capitole. Et ces derniers, du moins la frange la plus extrémiste, l’ont pris au mot.

Des milliers de “manifestants” ont envahi le Capitole, armé de fusils d’assaut et de barres de fer. Parlementaire terrés sous leurs bureaux, gaz lacrymogènes lancés, bureaux saccagés… La violence de l’attaque a été sans précédent, débordant les forces de l’ordre. Ces dernières ont du répliquer en usant d’armes à feu. Une femme a été mortellement touchée. Trois autres personnes sont mortes suite à une “urgence médicale”.

Pour Joe Biden, Donald Trump “s’est attaqué dès le départ à nos institutions, à notre démocratie”

L’ordre étant finalement revenu, après des heures de chaos, Joe Biden a été officiellement reconnu président des Etats-Unis. Réagissant à cette attaque, il n’a pas mâché ses mots concernant Donlad Trump, qu’il juge responsable de cette historique atteinte à la démocratie : “Il s’est attaqué dès le départ à nos institutions, à notre démocratie et hier n’était que le point culminant de cette attaque incessante”, a ainsi déclaré Joe Biden.

“Au cours des quatre dernières années, nous avons eu un président qui a exprimé clairement son mépris de notre démocratie, de la Constitution, de l’Etat de droit dans tout ce qu’il a fait”, a complété le futur président. Il a rappelé également que Donald Trump n’était pas au-dessus des lois. Ce dernier a fini par lancer un appel au “calme” et à la “réconciliation”, mais sans reconnaître sa responsabilité dans l’invasion du Capitole, ni, d’ailleurs, sa défaite à la présidentielle.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Newsletter

Les actus en vidéo