Publié le : lundi 28 septembre 2020

Flambée de violence dans le Haut Karabakh : Arménie et Azerbaïdjan au bord la guerre

De violents affrontements ont éclatés, ce dimanche 27 septembre, dans la région séparatiste du Haut Karabakh, en Azebaïdjan. Ils opposent les forces armées azéris aux séparatistes, soutenus par l’armée arménienne. Les deux pays sont au bord “d’une guerre d’envergure”.

Le Caucase va-t-il s’enflammer à nouveau ? De violents combats ont éclaté, ce dimanche 27 septembre, entre les forces séparatistes du Haut Karabakh, soutenues par l’Arménie, et l’armée régulière de l’Azerbaïdjan, faisant des victimes militaires et civiles. Les deux pays se rejettent la responsabilité de la flambée de violences.

Le Haut Karabackh est une région séparatiste de l’Azerbaïdjan, majoritairement peuplée d’Arméniens, qui a été le théâtre d’une guerre sanglante dans les années 1990. Les tensions restent depuis vives dans la région, envenimant les relations entre le riche Azerbaïdjan, soutenu par la Russie de Reycep Erdogan, et l’Arménie, soutenue par la Russie de Vladimir Poutine.

Un appel aux armes coté arménien

« Le régime autoritaire (azerbaïdjanais) a de nouveau déclaré la guerre au peuple arménien », a ainsi déclaré le premier ministre de l’Arménie, Nikol Pachinyian. Il a estimé que Bakou et Erevan étaient au bord d’une « guerre d’envergure » qui pourrait avoir « des conséquences imprévisibles » et s’étendre au-delà du Caucase.

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a affirmé avoir lancé une « contre-offensive sur toute la ligne de front », afin de « mettre fin à des activités militaires des forces armées de l’Arménie ».

Nikol Pachinyian a ajouté, de son coté, que les forces séparatistes et arméniennes « résistent avec succès » à une attaque adverse. « J’exhorte tout le personnel à se présenter aux commissariats militaires. (…) Soutenons fermement notre Etat, notre armée (…) et nous allons vaincre. Longue vie à la glorieuse armée arménienne! », a exhorté le premier ministre arménien.

La France, la Russie ou les Etats-Unis ont appelé les belligérants à un cesser-le feu immédiat.

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Newsletter

Les actus en vidéo