Publié le : vendredi 15 mai 2020

Covid-19 : les fleurs équitables d’Afrique en danger, selon Max Havelaar

La branche suisse de l’ONG Max Havelaar vient d’alerter sur les effets dévastateurs de la crise du Covid-19 sur les fermes de fleurs équitables d’Afrique. Faute de demande, la plupart ont été obligée de licencier des travailleurs, malgré le soutien de l’ONG.

La crise du Covid-19 a des effets divers sur les produits issus du commerce équitable. Si les bananes ou le café ont connu une légère hausse des ventes depuis la mi-mars 2020, les fleurs ont subi un véritable effondrement, selon la branche suisse de l’ONG spécialiste du commerce équitable Max Havelaar. La baisse atteint jusqu’à 90% dans certains commerces ! Avec des conséquences dramatiques pour les producteurs, notamment en Afrique.

Les effets “dévastateurs” du Covid-19 sur “les pays du sud”

« Les plantations de fleurs Fairtrade en Afrique et leurs quelque 59 000 employés illustrent parfaitement les effets dévastateurs du nouveau coronavirus dans les pays du sud. De nombreuses exploitations n’emploient plus que la moitié de leur personnel ou ont dû licencier », a ainsi déclaré Max Havelaar dans un communiqué. Le risque de faillite est réel pour de nombreuses sociétés : « Les travailleurs sont les plus durement touchés », pointe l’ONG.

En conséquence, Max Havelaar a décidé d’assouplir ses règles d’octroi de primes, afin de pouvoir proposer des aides d’urgence pour les travailleurs privés de revenus. Le réseau international de commerce équitable Fairtrade International a débloqué 3 millions d’euros pour des mesures de sauvetage des producteurs frappés de plein fouet par la crise. La branche suisse de Max Havelaar a contribué à hauteur de 360 000 francs suisses (quelque 340 000 euros) à ce fonds.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo