Publié le : vendredi 13 mars 2020

Centrafrique : treize morts dans un affrontements entre membres d’une même milice

En proie à une violente guerre civile depuis sept ans, la Centrafrique a vu, ce jeudi 12 mars, deux factions d’une même milice, le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), s’affronter, à Ndélé, dans le nord du pays. Treize morts sont à déplorer, dont des civils.

Parmi les différentes milices militaires qui occupent actuellement les deux-tiers du territoire centrafricain, le FPRC est l’une des plus importantes. Ce groupe armé est composé depuis ses origines de membres de plusieurs ethnies, dont deux, rounga et goula, se disputent depuis plusieurs semaines les ressources et les territoires.

« Des combats à l’arme lourde et légère »

Depuis le 3 mars, plusieurs affrontements violents ont eu lieu entre les deux ethnies autour de Ndélé, dans le nord de la Centrafrique. Mais sans commune mesure avec la violence qui s’est abattue sur la ville, ce 12 mars 2020 : « Des combats à l’arme lourde et légère ont fait treize morts dans la ville de Ndélé, il y a des civils parmi les victimes », a déclaré un haut responsable de la Minusca (Mission des Nations unies en Centrafrique), sous couvert d’anonymat.

Le calme est depuis revenu dans la ville. « Les casques bleus ont intensifié les patrouilles », assure la même source anonyme. Samedi 7 mars 2020, un responsable de la Minusca avait été retrouvé criblé de balles à Ndélé. Depuis un an, une trêve négociée par l’ONU entre les quatorze principales milices de Centrafrique a permis de réduire l’intensité des affrontements, mais sans arrêter la guerre civile.

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo