Publié le : mercredi 4 mars 2020

Primaire démocrate : le “Super Tuesday” bascule du coté de Joe Biden

La primaire démocrate en vue de l’élection présidentielle américaine de 2020 s’est considérablement clarifiée après le “Super Tuesday” de ce mardi 3 mars 2020, où 14 Etats votaient simultanément. Il a consacré le retour au premier plan du modéré Joe Biden, et la place d’outsider numéro 1 de l’auto-revendiqué “socialiste” Bernie Sanders. Les autres candidats sont désormais distancés.

Joe Biden, ancien vice-président de Barak Obama, a remporté ce “Super Tuesday” de la primaire démocrate : il a notamment remporté le crucial Etat du Texas, et s’est imposé dans tous les Etats du Sud des Etats-Unis, porté par un électorat noir globalement derrière lui. Figure modérée du parti, il s’est ainsi replacé en tête, après plusieurs déconvenues en début de campagne. Il a notamment bénéficié du ralliement de deux autres candidats ayant récemment jeté l’éponge, Pete Buttigieg et d’Amy Klobuchar, ainsi que de nombreux élus locaux.

Bernie Sanders : “nous allons emporter la primaire démocrate et nous allons battre le président le plus dangereux de l’histoire de ce pays”

Cette primaire va donc tourner en un duel entre Joe Biden et Bernie Sanders. Ce dernier a remporté la Californie, un Etat regroupant pas moins de 10% des délégués de tout le pays. « Je vous le dis avec une confiance absolue: nous allons emporter la primaire démocrate et nous allons battre le président le plus dangereux de l’histoire de ce pays », a déclaré Bernie Sanders, “socialiste” revendiqué, qui promet une véritable “révolution” s’il est élu.

De leurs cotés, Michael Bloomberg et Elizabeth Warren ont obtenu des résultats décevants, qui posent clairement la question de l’avenir de leur campagne.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo