Publié le : vendredi 20 décembre 2019

Quand les footballeurs entrent dans le jeu politique

A quelques jours d’intervalle, Mesüt Özil, footballeur allemand d’origine turque, a apporté son soutien aux Ouïgours, une communauté musulmane de Chine, et Roman Zozulya, un footballeur ukrainien qui a soutenu publiquement des milices nationalistes se battant en Crimée, s’est fait conspuer par les supporters de son ancien club espagnol, le Rayo Vallecano. Comme deux preuves de l’importance médiatique des prises de position des footballeurs.

« Si M. Ozil en a l’occasion, nous serons heureux qu’il se rende au Xinjiang pour se rendre compte » : la réponse de la diplomatie chinoise au tweet assassin de  Mesüt Özil est policée. Le footballeur allemand d’origine turque avait ainsi pris position (en turc) sur le traitement de la minorité musulmane des Ouïgours en Chine : « Des corans sont brûlés… des mosquées détruites… les écoles islamiques interdites… des intellectuels religieux tués les uns après les autres… Des frères envoyés par la force dans des camps ».

Le footballeur est connu pour être un soutien du président turc Recep Tayyip Erdogan, très virulent contre l’attitude des autorités chinoises envers les Ouïgours.

« Toute l’Ukraine te soutient, nous sommes avec toi »

En Ukraine, c’est le chef de l’Etat Volodymyr Zelensky qui a publiquement soutenu un footballeur ukrainien, Roman Zozulya. Ce dernier a régulièrement pris position en faveur de milices qui combattent les séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine, dont certaines proches d’une ultra droite identitaire et nationaliste.

Ce soutien a poussé les supporters (très à gauche) du Rayo Vallecano, club espagnol qu’il avait rejoint en janvier 2019, a faire pression pour qu’il quitte le club. En moins d’un moins, Zozulya était parti. Le week-end dernier, il est revenu sur le terrain du Rayo, avec sa nouvelle équipe. Il a été conspué pendant toute la rencontre et traité de nazi, au point que ses coéquipiers ont décidé d’arrêter de jouer.

« Roman Zozulya, ce n’est pas seulement ton équipe qui te soutient, toute l’Ukraine te soutient, nous sommes avec toi » , a commenté Volodymyr Zelensky sur Facebook.

 

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo