Publié le : jeudi 21 novembre 2019

Destitution de Donald Trump : l’ambassadeur auprès de l’EU met en cause le président

Durant son audition devant la Chambre des représentants dans le cadre l’enquête en destitution contre le président américain Donald Trump, Gordon Sondland, ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne, a mis directement en cause le président. Il indique notamment clairement que Donald Trump lui a demandé de travailler au dossier ukrainien avec son avocat personnel. C’est la première fois qu’un proche du président témoigne clairement contre lui.

Certes, la procédure de destitution de Donald Trump n’a que peu de chances d’aboutir, le Sénat, à majorité républicaine, étant juge in fine. Il n’empêche que les révélations qui s’accumulent tendent à prouver que le président américain a bien pesé de tout son poids diplomatique pour contraindre le gouvernement ukrainien à mettre en accusation ses opposants politiques.

Pour la première fois, un témoignage émane d’ailleurs d’un proche de Donald Trump, en l’occurrence Gordon Sondland, l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union Européenne, nommé à ce poste après avoir largement financé la campagne du président républicain. Sondland a notamment confirmé qu’il avait dû travailler avec Rudy Guiliani, l’avocat personnel de Donald Trump, “sur le dossier ukrainien à la demande expresse du président des Etats-Unis ».

« Nous avons suivi les ordres du président »

L’ambassadeur précise que M. Giuliani voulait que le gouvernement ukrainien annonce publiquement l’ouverture d’enquêtes sur les démocrates américains, en particulier Joe Biden (potentiel candidat à la présidentielle de 2020) et son fils Hunter. « Nous ne voulions pas » travailler avec Rudy Guiliani, précise Gordon Sondland, mais « nous avons suivi les ordres du président ».

L’homme confirme également que, pour toute la diplomatie américaine, il était évident que l’attribution d’une aide militaire destinée à Kiev était conditionné à l’ouverture de cette enquête par le président ukrainien, Volodymyr Zelensky : « Le président Trump ne m’a jamais dit directement que l’aide était conditionnée », mais « c’était clair pour tout le monde qu’il y avait un lien ».

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo