Publié le : mardi 5 novembre 2019

Shangaï : Emmanuel Macron se positionne contre le protectionnisme

Lors du deuxième jour de sa visite en Chine, ce mardi 5 novembre 2019, à Shangaï, Emmanuel Macron a appelé la Chine à ouvrir davantage son marché. Il a également affirmé que le protectionnisme à outrance et la guerre commerciale ne faisaient que des perdants, faisant allusion au conflit économique qui oppose la Chine et les Etats-Unis. Le président français espère qu’un accord entre les deux puissances sera bientôt trouvé.

« Nous avons besoin d’une plus grande ouverture de la Chine et de son marché », a déclaré Emmanuel Macron, président français, durant la cérémonie d’ouverture de la Foire aux importations de Shanghaï. Lors de ce deuxième jour de sa visite en Chine, le président français a appelé de ses voeux une consolidation et un approfondissement des mesures d’ouvertures économiques prises ces dernières années, notamment des réductions de droits de douane ou des réformes dans le secteur financier. « La porte de la Chine s’ouvrira toujours plus grande », a complété le président chinois, Xi Jinping.

« L’action unilatérale, l’arme tarifaire et la loi du plus fort »

Le président français s’est également positionné sur la guerre commerciale qui fait rage entre la Chine et les Etats-Unis. Il souhaite ainsi un accord commercial entre les deux puissances « qui préserve les intérêts » des autres pays. Emmanuel Macron pense avant tout à l’Union européenne, premier partenaire économique de la Chine.

Sans le nommer, mais en pensant très fort au président américain Donald Trump, le président français a condamné « l’action unilatérale, l’arme tarifaire et la loi du plus fort », car « la guerre commerciale ne fait que des perdants » en pesant sur la croissance mondiale.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo