Publié le : vendredi 18 octobre 2019

La Catalogne s’embrase, en attendant la grande manifestation

Les condamnations, ce lundi 14 octobre, des leaders séparatistes catalans à des peines de prison allant de 9 à 13 ans, a mis le feu au poudre dans la région. Des nuits d’émeutes et de guérilla urbaine, des manifestations quotidiennes, des prises de position tranchées des dirigeants locaux. En attendant la grande manifestation qui doit avoir lieu à Barcelone, ce vendredi 18 octobre.

Aujourd’hui a été décrété jour de grève générale en Catalogne. Ce vendredi 18 octobre 2019, des “marches de la liberté” vont partir de toute la région, pour se réunir à Barcelone, vers 15 heures, pour une manifestation qui se veut démonstration de force des indépendantistes.

Elle sera le point d’orgue d’une semaine riche en tensions et en violence. Ce lundi 14 octobre, les dirigeants catalans à l’origine de la tentative de sécession de 2017 ont été lourdement condamnéspar la justice espagnole à des peines allant de 9 à 13 ans de prison.

Les rues se sont alors enflammées. Le mouvement indépendantiste catalan s’est toujours réclamé non-violent. Mais une tentative de blocus de l’aéroport, que les forces de l’ordre ont voulu disperser, a tourné à l’affrontement entre les manifestants et la police. Des scènes de guérilla urbaine se sont depuis succédé toutes les nuits, avec cocktails molotov et jets de projectile, contre balles en mousse policières.

“La peur et les menaces ne nous vaincront pas”

Le ministre de l’Intérieur Fernando Grande-Marlaska a annoncé qu’en tout 97 personnes avaient été arrêtées et 194 policiers blessés. Du coté des manifestants, aucun chiffre officiel n’est encore connu, mais la seule journée de lundi avait laissé 96 blessés sur le carreaux.

Tout en condamnant (tardivement) les violences, le président indépendantiste catalan Quim Torra s’est montré très virulent : “Nous ne pouvons pas nous permettre de faire un pas en arrière dans la défense inaliénable de notre droit à l’autodétermination. La peur et les menaces ne nous vaincront pas”. Il a promis qu’avant deux ans, la Catalogne serait indépendante.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo