Publié le : mardi 15 octobre 2019

Tunisie : Kaïs Saïed largement élu président de la République

En Tunisie, le second tour de l’élection présidentielle n’a donné lieu à aucune surprise. Entre l’homme d’affaires Nabil Karoui, libéré in extremis de prison et ne disposant même pas du soutien de l’ensemble de sa famille politique, et le juriste Kaïs Saïed, sans parti mais soutenu par les islamistes modérés arrivés en tête des législatives, la balance a logiquement penché pour le second, avec plus de 70% des suffrages.

Un véritable plébiscite. Crédité d’entre 72,5% et 76,9% des suffrages, selon les instituts de sondage, Kaïs Saïed, 61 ans, va être élu président de la République Tunisienne. Le juriste avait provoqué une considérable surprise en arrivant en tête de premier tour, alors qu’il n’est membre d’aucun parti politique – un premier tour qui avait acté le rejet des électeurs pour les dirigeants en place.

Défenseur des valeurs de la révolution, socialement conservateur (et donc logiquement soutenu par les islamistes modérés d’Ennahdha, arrivés en tête des élections législatives du 6 octobre), Kaïs Saïed s’appuie sur un respect du droit et une intransigeance de tous les instants. Face à lui, Nabil Karoui, leader du courant progressiste, représentant Qalb Tounes, un parti qu’il a créé en juin 2019 et arrivé deuxième des législatives de la semaine dernière, est un homme d’affaire et de média, emprisonné depuis fin août pour des soupçons de fraude fiscale. Une arrestation politique selon lui.

« Même Nabil Karoui va voter pour Kaïs Saïed ! »

Libéré mercredi 9 octobre 2019, Nabil Karoui se voulait un rempart contre l’islamiste. Mais tous les partis de sa mouvance n’ont pas appelé à voter pour lui. Le sort de l’élection a été scellé par un débat télévisé, le 11 octobre 2019, largement remporté par le juriste. « Après ce débat, même Nabil Karoui va voter pour Kaïs Saïed ! », avaient plaisanté certains internautes.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo