Publié le : lundi 14 octobre 2019

Pologne : les ultraconservateurs solidement arrimés à leur majorité absolue

Les élections législatives de ce 13 octobre 2019, en Pologne, ont acté un statu quo : le parti ultra-conservateur du premier ministre Jaroslaw Kaczynski, Droit et Justice (PiS), est arrivé largement en tête et va conserver sa majorité absolue au Parlement. Une très mauvaise nouvelle pour l’Union Européenne.

Entre mesures sociales (promesses d’une baisse d’impôt, d’une hausse du salaire minimum et d’une nouvelle aide sociale) et tir à boulets rouges contre la communauté LGBT, accusée d’être à l’origine de la décadence de la Pologne, le premier ministre sortant Jaroslaw Kaczynski, au pouvoir depuis 2015, a conforté sa majorité à la chambre basse du Parlement. Avec 43,6 % des voix, son parti PiS s’assure 239 sièges de députés sur 460.

La photocopie des élections de 2015 se poursuit avec les libéraux de la Plateforme civique (PO), arrivés en seconde position, avec 27,4 %, soit 130 députés contre 122 précédemment. En revanche, avec 12 % (soit 43 députés), le parti de gauche Lewica fait son retour au Parlement. Une assemblée que va découvrir le Konfederacja, un parti d’extrême-droite composés de mouvements anti-systèmes, ultra-libéraux, europhobes et nationalistes.

Le casse-tête va continuer au Conseil Européen

Ce nouveau ras-de-marée de PiS conforte la Pologne en fer de lance, avec la Hongrie de Viktor Orban, des Etats de l’Union Européenne dirigés par des populistes eurosceptiques freinant des quatre fers à toute atteinte venue de l’Union Européenne à la souveraineté nationale. De quoi anticiper de nouvelles mesures bloqués par un veto du gouvernement polonais au Conseil de l’Europe…

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo