Publié le : vendredi 20 septembre 2019

Les jeunes du monde entier manifestent pour le climat

Sous toutes les latitudes, sur tous les continents, ce vendredi 20 septembre 2019, des écoliers et des lycéens défilent pour le climat, appelant à une prise de conscience mondiale. A trois jours du sommet onusien sur le climat, l’ampleur de la manifestation aidera-t-elle à faire changer les consciences ?

Dans 150 pays dans le monde, ce vendredi 20 septembre 2019, des millions d’écoliers et d’étudiants sont descendus dans les rues pour une « grève globale » en faveur du climat. Ils ont répondu à l’appel de Greta Thunberg, la jeune suédoise devenue figure de proue de la lutte contre les changements climatiques, pour ce « Friday for future ».

5 000 événements ont été organisés aux quatre coins du globe. Les premiers, chronologiquement, ont eu lieu dans les îles du Pacifique, premières à passer au 20 septembre, et premières concernées par les effets des changements climatiques, qui menacent de les engloutir sous les eaux. Aux Vanuatu, aux Salomon ou aux Kiribati, les enfants criaient : « Nous ne coulons pas, nous nous battons. » Dans la foulée, 300 000 jeunes australiens sont descendus dans les rues pour protester contre le réchauffement climatique.

Le sommet de l’ONU sur le climat en ligne de mire

La manifestation la plus spectaculaire aura lieu à New York, où 1,1 millions d’élèves des 1 800 écoles publiques de la ville se sont vus accorder un congé par la municipalité, afin de pouvoir manifester. A Paris, le rassemblement a réuni presque 10 000 personnes, entre la place de la Nation et Bercy.

Ce coup de pression a lieu alors que s’ouvre, ce lundi 23 septembre, un sommet spécial de l’ONU sur le climat. Un bon moyen d’encourager les politiques à faire preuve de courage.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo