Publié le : mercredi 11 septembre 2019

La nouvelle Commission Européenne se dévoile

Les tractations ont été très longues, mais la fumée blanche a fini par sortir : Ursula von der Leyen, nouvelle présidente de la Commission Européenne, a nommé les 26 membres de l’exécutif européen. La française Sylvie Goulard a été nommée commissaire au marché intérieur, chargée de l’industrie de la défense.

La Commission Européenne a des us et coutumes qui rendent sa composition souvent longue, objecte de longues négociations et tractations. Elle doit en effet accueillir un commissaire par pays membre de l’Union, soit, pour cette législature, 27 membres.

Le Royaume-Uni quittant l’UE fin octobre, il n’a pas été jugé utile de lui confier un commissaire. Sur ce sujet, la nouvelle présidente de la Commission, l’allemande Ursula von der Leyen, une proche d’Angela Merkel, a d’ailleurs déclaré que le Brexit n’était pas une fin, mais “le début de notre nouvelle relation avec le Royaume-Uni”.

Casseroles judiciaires

Une Ursula von der Leyen qui peut se targuer d’avoir atteint son premier objectif : la composition de la nouvelle Commission est presque paritaire, puisqu’elle compte 13 femmes pour 14 hommes. Petit point noir : certains sont sous le coup d’enquêtes judiciaires. Mettant en avant la présomption d’innocence, Ursula von der Leyen a défendu une « liste excellente d’hommes et de femmes ».

La nouvelle commissaire française, Sylvie Goulard, ministre de la Défense en 2017, est elle-même soupçonnée d’être impliquée l’affaire des emplois fictifs des assistants des eurodéputés MoDem. Sa nomination au poste de commissaire au marché intérieur, chargée de l’industrie de la défense devra être validée par le Parlement Européen.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo