Publié le : samedi 24 août 2019

Amazonie en feu : tensions diplomatiques entre la France et le Brésil

Alors que des incendies continuent de ravager l’Amazonie, le président français, Emmanuel Macron, menace de ne pas signer l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Mercosur, au motif que le président brésilien Jair Bolsonaro ne respecte pas ses engagements climatiques.

En pleine préparation du G7 et alors que l’Amazonie continue de flamber, le président français Emmanuel Macron s’est montré extrêmement ferme face à son homologue brésilien, Jair Bolsonaro, ce vendredi 23 août 2019.

Voici deux mois, à Osaka, lors du sommet du G20, le président brésilien avait pris des engagements sur son action en faveur du climat, devant Emmanuel Macron. Il avait notamment promis une vraie défense de l’Amazonie.

Or, les autorités brésiliennes ne semblent pas déployer toute l’énergie possible pour maîtriser les feux en cours, qui ravagent notamment des zones que le président brésilien comptait ouvrir à l’exploitation minière.

Emmanuel Macron accuse Jair Bolsonaro de lui avoir menti

Le président de la République ne peut que constater que le président Bolsonaro lui a menti. Il a décidé de ne pas respecter ses engagements climatiques“, détaille l’Élysée dans un communiqué. Emmanuel Macron a décidé d’user de fermeté : il menace clairement de ne pas ratifier l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Mercosur (dont le Brésil est l’un des géants).

Cette fermeté présidentielle est saluée par les militants écologistes. “L’annonce d’Emmanuel Macron de s’opposer à l’accord de commerce avec le Mercosur est une première étape essentielle. Elle doit être suivie de sanctions commerciales“, a notamment tweeté Nicolas Hulot, ancien ministre de la transition écologique.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo