Publié le : mercredi 14 août 2019

Russie : un test de missile à propulsion nucléaire à l’origine de l’explosion ?

Quelques jours après une explosion dans le Nord de la Russie, qui a fait au moins cinq morts et provoqué un pic de radioactivité dans la région, des médias et des chercheurs américains affirment que l’explosion proviendrait d’un test raté d’un missile à propulsion nucléaire.

Derrière l’écran de fumée qu’interposent toujours les autorités russes entre la réalité et un incident concernant la Russie, il y a des faits. Irréfutables et irréfutés. Une explosion a eu lieu le jeudi 8 août sur un site militaire de la région d’Arkhangelsk, dans le Grand Nord russe, à proximité de la frontière avec la Finlande.

Les autorités russes ont reconnu cinq morts, dont deux experts militaires. Le New York Times parle de sept victimes. A proximité de la base, dans la ville de Severodvinsk (190 000 habitants environ), la radioactivité a connu un pic fugace (mais en dessous du seuil de dangerosité), puis est revenue à la normale.

Les missiles à propulsion nucléaire, une technologie de rupture

Selon le New York Times et des chercheurs du Middlebury Institute of International Studies de l’université de Monterrey, cette explosion proviendrait d’un test de lancement d’un missile à propulsion nucléaire. Vladimir Poutine a reconnu que la Russie travaillait à cette technologie, qui pourrait offrir des missiles à la portée quasi illimitée, changeant la donne des rapports de force militaires au niveau mondial. Les Etats-Unis ont d’ailleurs travaillé sur cette technique de propulsion.

Comme à son habitude, Donald Trump n’y a pas été avec le dos de la cuiller, sur Twitter : «Les Etats-Unis en apprennent beaucoup de l’explosion d’un missile défectueux en Russie. Nous avons une technologie similaire, quoique plus avancée. L’explosion du [missile] “Skyfall” russe inquiète la population sur l’air dans les environs du site et très au-delà”.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo