Publié le : jeudi 18 juillet 2019

Scandale des opioïdes : le Louvre masque le nom de Sackler

La famille Sackler, au coeur du scandale des opioïdes aux Etats-Unis, est un important mécène du monde de l’art et des musées. Suite à une manifestation devant ses portes, le Louvre vient de cacher le nom de Sackler, que portait une aile et des salles du musée, depuis un don de la controversée famille.

Le laboratoire Purdue Pharma, contrôlé par la famille Sackler, est directement à l’origine de la crise des opioïdes qui secoue les Etats-Unis. C’est en effet lui qui commercialise l’OxyContin, un puissant anti-douleur à base d’opium. Le laboratoire est aujourd’hui accusé d’avoir poussé le corps médical à surprescrire l’OxyContin, alors qu’il connaissait ses effets addictifs. Ces derniers ont poussé de nombreux utilisateurs vers des drogues comme le fentanyl et l’héroïne. Selon les autorités sanitaires, les opioïdes sont à l’origine de 47 000 morts par overdose en 2017.

Mais la famille Sackler est également connue comme l’un des plus importants mécènes du monde de l’art. Suite à un don conséquent, une aile du Louvre a même été baptisé de leur nom, depuis 1996. La révélation du scandale a déclenché une importante manifestation devant le musée, organisée par l’association PAIN et menée par la photographe Nan Goldin, ancienne accro aux antidouleurs, demandant le retrait du nom de Sackler.

Le Louvre « est le premier à débaptiser

Depuis, des rubans adhésifs recouvrent la mention “Aile Sackler” dans les salles du Louvre. Le président du musée s’est expliqué par une pirouette, signalant qu’en cas de don, les salles conservait 20 ans le nom de leur mécène. Si bien que l’aile Sackler ne porte plus, officiellement, ce nom depuis 2016. Même si les panneaux n’avait pas été changés…

« C’est une satisfaction, même si elle est un peu en demi-teinte, vu la façon dont le Louvre agit », a réagi un porte-parole de PAIN. L’association a obtenu que les plus importants musées mondiaux financés par la famille Sackler renoncent à ces dons. Mais le Louvre « est le premier à débaptiser. Ça va être un exemple suivi par d’autres musées », espère le porte-parole de PAIN.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo