Publié le : mercredi 17 juillet 2019

Attentat contre des diplomates turcs dans le Kurdistan irakien

Ce mercredi 17 juillet 2019, un homme a fait irruption dans un restaurant du Kurdistan irakien et a pris pour cible les employés du consulat turc local. L’un d’entre eux est décédé, ainsi qu’un employé du restaurant. L’attentat n’a pas été revendiqué. La Turquie a condamné une “attaque lâche” et annoncé des représailles.

Le Kurdistan irakien est une province autonome partageant une frontière avec la Turquie. Depuis mai 2019, l’armée turque y mène une vaste opération militaire contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qualifié d’« organisation terroriste » par Ankara, l’Union européenne et les Etats-Unis.

C’est dans ce contexte que, ce mercredi 17 juillet 2019, un homme habillé en civil et armé de deux pistolets a fait irruption dans un restaurant très fréquenté d’Erbil, la capitale du Kurdistan irakien. Il s’est dirigé sans hésitation vers une table où se trouvaient des employés du consulat général de Turquie, et a fait feu.

Mort d’un vice-consul

« Un employé du consulat turc et un civil ont été tués, tandis qu’un autre civil a été blessé », a précisé un communiqué des forces de sécurité kurdes irakiennes. Selon une source policière, le vice-consul turc serait la victime. L’homme armé a ensuite pris la fuite et, malgré des barrages, n’a pas pu être arrêté.

Le porte-parole du président turc Recep Tayyip Erdogan, Ibrahim Kalin, a immédiatement promis une « réponse appropriée aux auteurs de cette attaque lâche ». Les Etats-Unis ont apporté leur soutien à la position turque. Même si le PKK est fortement soupçonné d’avoir commandité cet attentat, en réponse à de récentes attaques de l’armée turque, le groupe indépendantiste a nié toute implication.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo