Publié le : vendredi 28 juin 2019

Les Emirats Arabes Unis se retirent (partiellement) du Yémen

Les Emirats Arabes Unis viennent d’annoncer qu’ils allaient réduire leur soutien militaire à la coalition, menée par l’Arabie Saoudite, en lutte contre la rébellion houthiste. Les craintes d’escalade militaire entre les Etats-Unis et l’Iran ont motivé ce redéploiement.

Une quinzaine de jours après la double attaque dont été victime deux pétroliers en mer d’Oman (l’un japonais, l’autre norvégien, deux alliés des Etats-Unis), puis la destruction d’un drone américain qui aurait (selon l’Iran) survolé l’espace aérien de la République Islamique, les tensions sont toujours aussi vive entre les Etats-Unis et l’Iran. Le risque qu’elles dégénèrent en un véritable conflit armé sont aujourd’hui réelles.

Les Emirats réduisent le voilure au Yémen, en prévision d’une éventuelle guerre contre l’Iran

En réaction, l’un des plus solides alliés des Etats-Unis dans la région, les Emirats Arabes Unis, viennent d’annoncer qu’ils allaient réduire leur présence militaire au Yémen. L’armée émiratie est en effet l’un des plus importants soutiens de l’Arabie Saoudite et des forces régulières yéménites dans leur guerre contre la rébellion houthiste. Il s’agit de la seule puissance étrangère à déployer des troupes au sol, le soutien de l’Arabie Saoudite passant par des ventes d’armes et des frappes aériennes.

Les forces émiratis auraient évacué le port d’Aden et la côte ouest du Yémen. Les officiels des Emirats Arabes Unis ont confirmé qu’un mouvement de troupe avait bien eu lieu, mais que le pays restait pleinement engagé dans la coalition.

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo