Publié le : mercredi 12 juin 2019

Comment la Moldavie s’est retrouvé avec deux gouvernements…

En Moldavie, une coalition a été formée entre le Parti Socialiste (pro-Russe) et les libéraux (pro-européen), pour former un gouvernement et écarter du pouvoir l’oligarque Vlad Plahotniuc. Ce dernier a contre-attaqué en demandant la dissolution du Parlement et la création d’un gouvernement provisoire, mené par son parti, en destituant le Président de la République. Ce dernier a invalidé la dissolution du Parlement. Ubuesque.

Depuis une dizaine d’années, l’oligarque Vlad Plahotniuc contrôle les principaux leviers du pouvoir en Moldavie. Le Parti Démocrate, qu’il contrôle, a cependant perdu les élections législatives de février 2019, terminant troisième d’un scrutin dominé par le Parti Socialiste et le Parti Libéral.

Mais aucune majorité ne s’est dégagée, empêchant la création d’un gouvernement. Le 8 juin, coup de théâtre : les socialistes, pro-russes, et les libéraux, pro-européens, annoncent la création d’une coalition et d’un gouvernement. Même si les deux partis n’ont politiquement aucun point d’accord, leur détermination a éjecter du pouvoir Vlad Plahotniuc a suffi à les unir.

Cour de force

L’homme fort de Moldavie n’entend pour autant pas lâcher le pouvoir aussi facilement. La Cour constitutionnelle, à ses ordres, a invalidé l’accord et a destitué le Président de la République Igor Dodon. Nommé président par intérim, le premier ministre sortant, Pavel Filip, proche de Vlad Plahotniuc, a dissous le Parlement et annoncé des élections anticipées. Un gouvernement provisoire a été nommé, composés de membres du Parti Démocrate.

Mais ce mardi 11 juin, Igor Dogon a annulé cette dissolution, affirmant qu’il est toujours Président. Et que le gouvernement socialiste-libéral était légitime. Une position soutenue tant par l’Union Européenne que par la Russie, qui font pression auprès de Vlad Plahotniuc pour qu’il accepte d’abandonner le pouvoir.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo