Publié le : jeudi 16 mai 2019

Yémen : 17 ONG dénoncent des « menaces » contre la liberté de la presse

Dix-sept ONG humanitaires et de défense des droits humains ont dénoncé ce lundi 13 mai des « menaces pesant sur la liberté de la presse » en France. Cette déclaration intervient après la convocation auprès de la DGSI (servies de renseignements français), de trois journalistes après leur enquête dans le cadre de l’affaire des armes françaises vendues au Yémen.

La justice française a ouvert une enquête pour « compromission du secret de la défense nationale », après que trois journalistes aient divulgué le 15 avril dernier dans leur média Disclose, la liste des armes vendues par la France et déployées par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes au Yémen.

Ce scandale a été originellement classé « secret défense » par la DRM (Direction du renseignement militaire), dû au fait que le Yémen est actuellement le théâtre d’une guerre ayant causé la mort de dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils.

« Cesser les intimidations »

Les ONG signataires, parmi lesquelles Amnesty International, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), Human Right Watch, Médecins du Monde, Action contre la faim, le collectif Solidarité Yémen ou encore l’association Sherpa, estiment que les informations « sont d’un intérêt public essentiel » et réclament aux ministres français de l’Intérieur, des Armées et des Affaires étrangères de « cesser les intimidations contre la presse et de respecter le secret des sources ».

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo