Publié le : mardi 16 avril 2019

Mensonge d’État : la France livrerait secrètement des armes au Yémen

La Direction du renseignement militaire (DRM) confirme dans une note l’utilisation d’armes françaises par la coalition arabe en guerre contre les rebelles yéménites chiites houtis, composée principalement de l’Arabie Saoudite et des Émirats arabes unis (EAU). Information toujours démentie par le gouvernement français.

Invitée au micro de France Inter le 20 janvier dernier, Florence Parly, ministre des Armées, avait déclaré ne pas avoir « connaissance du fait que des armes françaises soient utilisées directement dans ce conflit ».

Pourtant le site d’investigation Disclose a dévoilé ce 15 avril le contenu d’une note confidentielle du renseignement militaire français datant de l’automne 2018. Un contenu classé « Confidentiel Défense » confirmant la livraison à l’EAU et à l’Arabie Saoudite de matériel militaire français par le gouvernement, et ce depuis 2015.

Ainsi, François Hollande puis Emmanuel Macron auraient décidé de maintenir les livraisons d’armes à leurs « partenaires stratégiques ». Opération de livraisons gérée simultanément depuis 2015, par Matignon et le Ministère des Affaires étrangères.

Des armes qui tuent des civils

La DRM a donc révélé la liste détaillée du matériel de guerre impliqué dans la guerre au Yémen : des chars Leclerc, des obus flèche, des radar, des blindés Aravis, des hélicoptères Cougar et Dauphin mais aussi des canons Caesar. Du matériel vendu à l’armée saoudienne et émiratie, utilisé sur le sol yéménite.

Or depuis 2015, 150 000 missions aériennes ont été lancées par cette coalition au Yémen dont 24 000 frappes. Entre mars 2016 et décembre 2018, en 52 bombardements, 35 civils (hommes, femmes et enfants) ont été tués selon les données d’Acled (une ONG américaine).

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo