Publié le : samedi 2 mars 2019

Algérie : manifestations monstres contre un cinquième mandat de Bouteflika

En Algérie, la volonté affichée par le président Abdelaziz Bouteflika de briguer un cinquième mandat a mis le feu aux poudres. Le vendredi 1er mars, des dizaines de milliers de manifestants se sont pressés dans les rues d’Alger pour protester contre ce choix. Malgré la volonté de contester pacifiquement le régime, des heurts ont éclaté entre forces de l’ordre et manifestants.

« Le peuple veut la chute du régime » « Non au cinquième mandat ! » « On ne va pas s’arrêter ! » : voici les slogans qui ont rythmé, ce vendredi 1er mars, les rues d’Alger, durant une journée de contestation sans précédent dans l’histoire récente du pays. Face aux jets de lacrymogène, les manifestants ont répondu en scandant “Pacifiques ! Pacifiques !”.

Le 10 février 2019, l’actuel président algérien, Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 1999, a annoncé sa volonté de briguer un cinquième mandat. Cette décision a déclenché une vague de manifestations, qui a peut-être atteint son acmé ce vendredi. Des dizaines de milliers de personne ont défilé dans les rues d’Alger pour réclamer une vraie alternance. Au-delà, cette contestation est en train de se muer en une révolte sociale et une critique des travers du régime actuel.

Des policiers dépassés

La foule s’est pressée sur la Place de la Grande-Poste, au coeur d’Alger. Elle était composé de plusieurs cortèges venus de divers quartiers – la casbah, Bab el-Oued ou la place du 1er-Mai. Pour se rejoindre, les manifestants ont parfois dû briser des cordons de policiers souvent dépassés.

Des heurts ont éclaté entre la police et les manifestants, qui ont fait 54 blessés chez les forces de l’ordre, et une cinquantaine chez les manifestants. 45 personnes ont, par ailleurs, été arrêtées, dont cinq personnes ayant tenté d’entrer dans l’hôtel El Djazaïr.

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo