Publié le : vendredi 22 février 2019

Israël gèle 138 millions de dollars qui devaient aller à l’Autorité palestinienne

Afin que l’Autorité palestinienne cesse de verser de l’argent aux familles des prisonniers palestiniens, auteurs d’attentats, Israël va bloquer 138 millions de dollars.

Ce dimanche 17 février, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a fait savoir que l’état d’Israël allait bloquer un soutien de 138 millions de dollars originellement destiné à l’Autorité palestinienne. Cette somme d’argent correspond au montant distribué en 2018, qui a servi d’allocations aux familles des prisonniers palestiniens, auteurs d’attentats.

L’assassinat d’une jeune Israélienne par un Palestinien à l’origine de cette décision ?

Ori Ansbacher, jeune Israélienne de 19 ans, a été assassinée le 7 février dernier, dans une forêt au sud de Jérusalem. L’acte commis par Arafat Irfayia, Palestinien de 29 ans, a été classé comme terroriste, et serait à l’origine de cette mesure.

Israël occupe la Cisjordanie et Jérusalem-Est depuis 1967, et pour bon nombre de Palestiniens, ces prisonniers sont des héros et des « martyrs ».

« C’est un devoir »

L’Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas, verse une allocation familiale aux prisonniers palestiniens, détenus par Israël, en fonction de leurs peines. Ce dernier déclare : « c’est un devoir national, humanitaire et social qui doit toujours être rempli indépendamment des pressions israéliennes et internationales ». 

Pourtant, les responsables israéliens, sont, eux, persuadés que cette action stimule la violence palestinienne contre Israël.

Vers un encouragement du conflit ?

Dans ce contexte, cette mesure pourrait évidemment encourager la tension du conflit israélo-palestinien. Nabil Abou Roudeina, porte-parole de Mahmoud Abbas, a déclaré ce dimanche dans un communiqué, que « cette décision arbitraire israélienne viole de manière unilatérale les accords signés dont les accords de Paris », avant de continuer : « La position du président telle qu’il l’a toujours énoncée est que nous n’accepterons aucune atteinte aux moyens de subsistance de nos héros prisonniers et des familles des martyrs et blessés. »

Ahmed Majdalani pointe par ailleurs la dimension internationale de cette affaire : « Le gouvernement d’occupation cherche à détruire l’Autorité palestinienne en partenariat avec l’administration américaine de Donald Trump » expose le représentant de l’OPL (Organisation de libération de la Palestine).

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo