Publié le : jeudi 3 janvier 2019

Salomé Zourabichvili, ancienne diplomate française, présidente de la Géorgie

Retour sur l’itinéraire de Salomé Zourabichvili, fille d’immigrés géorgiens en France, ancienne diplomate française, élue fin novembre 2018 à la présidence de la Géorgie.

Certes, en Géorgie, le président a essentiellement un rôle de représentation, le pouvoir réel étant aux mains du chef du gouvernement. Mais voir une diplomate française accéder à la fonction suprême d’un pays demeure un phénomène exceptionnel, qui mérite qu’on s’y attarde.

Salomé Zourabichvili a été élue, le 28 novembre 2018, présidente de la Géorgie, avec 59,5% des voix. Cette victoire d’une europhile convaincue, qui souhaite que son pays, ancienne république soviétique, se rapproche de l’Union Européenne, est un symbole positif dans une Europe en proie aux montées de groupes populistes.

Pour autant, la campagne présidentielle a exhalé quelques relents assez rances : des nationalistes ont pu reprocher à Salomé Zourabichvili son accent, jugé “occidental”. Et pour cause : jusqu’en 2018, la nouvelle présidente était une citoyenne française, née à Paris, fille d’un couple de Géorgiens ayant fui leur pays en 1921.

Double nationalité

Après des études à Science-Po, elle se lance dans une longue carrière diplomatique, qui la conduit aux Etats-Unis, à Rome, au Tchad, à Paris, à Bruxelles, au gré de ses affectations.

En 2003, elle est nommée Ambassadrice de la France en Géorgie. Un an après, elle rentre au gouvernement, comme ministre des Affaires étrangères, et obtient la nationalité géorgienne. Mais des tensions avec l’homme fort de l’époque, Mikhaïl Saakachvili, provoque son renvoi.

Elle ne renonce pas pour autant à servir son pays. Elle fonde un parti d’opposition. Elle est élue députée en 2016. Puis elle annonce sa candidature au poste de présidente.

Pour pouvoir se présenter, elle doit renoncer à sa nationalité française, la Constitution géorgienne empêchant l’élection à ce poste d’une personne disposant des deux nationalités. Elle est la première femme à occuper cette fonction.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo