Publié le : jeudi 13 décembre 2018

La Côte d’Ivoire : une centrale solaire flottante, une première en Afrique

La Côte d’Ivoire, plus grande puissance économique et plus grand producteur d’électricité d’Afrique de l’Ouest, veut rattraper son retard dans le domaine des énergies renouvelables. Le pays a notamment programmé de vastes chantiers de centrales photovoltaïques, dont la première centrale flottante d’Afrique.

Avec plus de 5 000 km de lignes à haute tension et une puissance installée de 2 200 mégawatts, la Côte d’Ivoire est le leader incontesté de l’électricité en Afrique de l’Ouest. Le pays exporte de l’électricité vers la quasi-totalité de ses voisins, faisant de lui le pivot énergétique de la région.

Mais, en terme de transition énergétique, la Côte d’Ivoire accuse un réel retard, même par rapport à d’autres pays africains, comme le Sénégal ou le Maroc. 75% du mix électrique provient de centrales thermiques, le reste de l’hydroélectricité. Malgré un ensoleillement très fort, le pays dispose d’un unique MW de puissance solaire installée.

Mais le pays semble décidé à changer cette donne, et très vite. La Côte d’Ivoire s’est récemment fixé des objectifs élevés : 11% de renouvelables dans le mix énergétique en 2020, 30% en 2030. Pour ce faire, le pays s’est lancé dans une politique de grands travaux énergétiques. Plusieurs centrales à biomasse Biokala, valorisant la combustion des résidus de la culture des palmiers à huile, sont programmées.

Le solaire flottant, pour augmenter les rendements

Mais c’est le photovoltaïque qui sera le fer de lance de cette révolution. Parmi les nombreux projets, le ministre ivoirien du pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables, Thierry Tanoh, peut se féliciter de compter la première centrale solaire flottante d’Afrique. Sa construction a été annoncée le 3 décembre 2018. Elle sera financée à hauteur de 80 millions d’euros par un prêt de l’Agence française de développement (AFD).

L’installation de panneaux photovoltaïques sur une étendue d’eau permet d’en augmenter le rendement, par l’absence d’ombre, le rayonnement incident de l’eau (effet miroir) et le fait que l’eau, en rafraîchissant les panneaux, leur évite la surchauffe.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo