Publié le : mardi 11 décembre 2018

Le Qatar va quitter l’OPEP au 1er janvier

Membre de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole depuis 1961, le Qatar vient d’annoncer qu’il quitterait le cartel début 2019. Tenant sa richesse de ses réserves de gaz naturel, la petite monarchie est l’un des plus petits producteurs de l’OPEP. Un départ sur fonds de tensions croissantes avec ses puissants voisins.

A partir du 1er janvier 2019, le Qatar ne fera plus partie de l’OPEP. Ce départ ne changera pas grand chose d’un point de vue économique : la monarchie étant l’un des plus petits producteurs de l’organisation, son influence y était extrêmement limitée. Le Qatar a de toute façon déclaré qu’il se conformerait aux décisions prises par l’organisation en matière de limitation de la production, comme une majorité des Etats qui ne sont pas membres de l’OPEP.

Pour le Qatar, le pétrole n’est de toute façon pas une ressource stratégique. Le pays s’appuie sur ses réserves de gaz naturel, et les exportations de gaz liquéfiée sont la principale manne financière du pays.

Grande tension avec l’Arabie Saoudite, qui domine l’OPEP

Par ailleurs, l’OPEP est dominé par l’Arabie Saoudite et ses alliés (Emirats Arabes Unis, Egypte, Bahreïn), qui sont à couteaux tirés avec le Qatar depuis plusieurs mois : ils ont tous accusé Doha de se rapprocher de l’Iran, de soutenir des groupes terroristes et de mettre ne péril l’équilibre régional.

Rappelons que la compagnie aérienne nationale du Qatar a été interdite dans ces pays, que sa frontière terrestre avec l’Arabie Saoudite a été fermée et que les citoyens qataris ont été expulsés de ces pays. Dès lors, quand le ministre de l’Energie du Qatar affirme que le retrait de l’OPEP n’est pas motivé par des raisons politiques, personne n’est obligé de le croire.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo