Publié le : mercredi 7 novembre 2018

Le Japon va s’ouvrir aux travailleurs étrangers

Dans un pays historiquement très fermé aux étrangers mais souffrant d’un déficit de main d’oeuvre peu qualifiée, le premier ministre japonais Shinzo Abe a décidé de faire appel à des travailleurs étrangers. Une mesure discutée.

Le Japon est l’un des pays du monde à la part de population étrangère la plus faible : sur 128 millions d’habitants, il ne comptait que 1,28 millions de travailleurs étrangers, dont plus d’un tiers est constitué d’époux ou d’épouses de Japonais, de Coréens ayant émigré de longues dates ou de descendants d’émigrés ayant conservé leur nationalité. Le taux de chômage y est par ailleurs extrêmement bas (2,3%), le nombre d’offres d’emploi dépassant largement les demandes (164 pour 100).

Dans ce contexte, et face à une pénurie de main d’oeuvre dans certains secteurs de l’économie (restauration, bâtiment, soin aux personnes), le gouvernement de Shinzo Abe a décidé d’assouplir, à partir d’avril 2019, les conditions d’accueil de travailleurs étrangers. Jusqu’ici, un haut niveau de qualification était exigé.

Désormais, le pays acceptera également des travailleurs étrangers « ayant des compétences particulières et pouvant travailler immédiatement pour répondre à l’important manque de main-d’œuvre et uniquement dans des secteurs en ayant réellement besoin » a précisé Shinzo Abe.

« Une coexistence dans le respect mutuel »

La mesure a été accueillie avec de grandes réserves, d’une part par les nationalistes, soutien historique du parti de M. Abe, qui craignent un afflux d’étrangers, d’autre part par les organisations professionnelles et les syndicats, qui pointent le risque d’une exploitation abusive de ces travailleurs, comme c’est déjà trop souvent le cas pour les étrangers peu qualifiés présent sur le sol japonais.

Conscient des tensions sociales que pourrait engendrer cette nouvelle immigration, M. Abe a précisé : « Il est important de préparer un environnement permettant une coexistence dans le respect mutuel ».

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo