Publié le : mardi 16 octobre 2018

Disparition de Jamal Khashoggi : l’Occident réclame à l’Arabie Saoudite une enquête

La tension internationale est montée d’un cran, ce dimanche 14 octobre, à propos de Jamal Khashoggi, cet opposant au régime saoudien, disparu depuis le 2 octobre. Des sources indiquent qu’il a été assassiné par les services secrets de l’Arabie Saoudite. Après les Etats-Unis, ce sont la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni qui ont réclamé une “enquête crédible”, sur fond de menaces de sanctions.

Le 2 octobre 2018, Jamal Khashoggi, un journaliste opposant au régime saoudien, qui vit en exil et collabore au Washington Post, est entré au consulat d’Arabie Saoudite à Ankara, en Turquie, pour des démarches administratives. Il n’a, depuis, plus donné signe de vie. Si Ryad affirme, sans donner de preuves, qu’il est sorti du consulat indemne, des responsables turcs ont indiqué qu’il avait été assassiné par les services secrets saoudiens.

L’opposant aurait été « interrogé, torturé puis tué » par les services secrets saoudiens

Le Washington Post cite notamment une source évoquant des enregistrements audio et vidéo montrant comment Khashoggi a été « interrogé, torturé puis tué » à l’intérieur du consulat, avant que son corps ne soit démembré. La Turquie a indiqué que les autorités saoudiennes n’avaient pas laissé les forces de l’ordre accéder au consulat.

Depuis, le roi Salmane d’Arabie saoudite et le président turc Recep Tayyip Erdogan ont affirmé que leurs relations demeuraient excellentes. Mais c’est bien de l’Occident que sont venues les pressions diplomatiques les plus fortes pour que se tienne une enquête indépendante sur cette affaire.

« L’économie du royaume a un rôle vital et d’influence pour l’économie mondiale »

Après le président américain, Donald Trump, qui a évoqué un « châtiment sévère » pour l’Arabie Saoudite si sa responsabilité était engagée dans cette affaire, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont uni leurs voix pour demander une “enquête crédible” sur cette affaire.

Les autorités saoudiennes n’ont pas répondu officiellement à cette question des éventuelles sanctions, mais un haut dignitaire saoudien a déclaré, sous couvert d’anonymat, que le pays ne se laisserait pas faire dans ce cas : « L’économie du royaume a un rôle vital et d’influence pour l’économie mondiale », a menacé cette source anonyme.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo