Publié le : lundi 8 octobre 2018

Le torchon brûle entre la Chine et les Etats-Unis

Sur fonds de guerre commerciale, les relations entre la Chine et les Etats-Unis ne cessent de se détériorer. Le vice-président américain, Mike Pence, a violemment attaqué Pekin, accusant notamment la Chine d’ingérence dans la politique intérieure américaine. Des propos jugés “ridicules” par les autorités chinoises…

Au début du mandat du président américain Donald Trump, les relations semblaient au beau fixe avec la Chine. Cette situation appartient, clairement au passé. Durant son discours de fin septembre devant l’ONU, Donald Trump a reconnu que le président chinois, Xi Jinping, n’était “peut-être plus son ami”, en accusant la Chine de vouloir intervenir dans la politique intérieure américaine.

Alors que les deux pays se sont lancé dans une bataille de droits de douane, à l’instigation de Donald Trump, le vice-président américain, Mike Pence, vient d’enfoncer le clou dans un discours d’une violence inédite vis-à-vis de la Chine.

“Un effort sans précédent pour influencer l’opinion publique américaine”

Il a accusé Pékin d’agression économique à coups de « vols » de technologies, d’agression militaire notamment en mer de Chine du Sud, de violations croissantes des droits de l’homme et, surtout, d’ingérence politique afin d’obtenir le départ du président Trump.

Le vice-président estime que la Chine a «lancé un effort sans précédent pour influencer l’opinion publique américaine, les élections» législatives de novembre «et l’environnement menant à l’élection présidentielle de 2020». Il juge même que l’ingérence chinoise dans la politique intérieure américaine dépasse largement celle de la Russie !

Retour de bâton immédiat : «Nous appelons les Etats-Unis à cesser leurs méfaits, à arrêter d’accuser sans fondement et de diffamer la Chine et de nuire aux intérêts de la Chine et aux relations sino-américaines», a déclaré dans un communiqué Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Pekin estime ces accusations “ridicules” et “injustifiées”. Pas vraiment de quoi renouer l’idylle entre Trump et Xi Jinping.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo