Publié le : mardi 7 août 2018

Namibie : le tribus Herero et Nama demande réparation à l’Allemagne

En marge des négociations entre les gouvernements allemand et namibien pour fixer les réparations, suite aux persécutions contre les tribus Herero et Nama entre 1903 et 1908, des représentants de ces deux tribus ont décidé d’attaquer directement l’Allemagne devant un tribunal new-yorkais. La décision a été ajournée.

Entre 1884-1915, l’Allemagne a occupé un territoire correspondant à l’actuelle Namibie, une colonie appelée Afrique allemande du Sud-Ouest. Au début du XXème siècle, deux tribus locales, les Herero et les Nama, s’étaient rebellées contre les privations et les spoliations dont elles étaient victimes. Entre 1903 et 1908, en répression contre cette rébellion, l’Allemagne avait mené une campagne d’une violence extrême contre ces tribus, conduisant à la mort de dizaines de milliers d’Herero et d’environ 10 000 Nama.

L’Allemagne a officiellement reconnu ces persécutions : l’Etat allemand négocie actuellement avec la Namibie pour un dédommagement, qui devrait prendre la forme d’excuses officielles et d’aides financières au développement.

Mais les deux tribus victimes n’ont pas été invitées à cette table de négociations, et elles estiment avoir droit à d’importantes compensations financières : elles ont saisi la justice américaine dans ce sens en janvier 2017 pour obtenir des dommages et intérêts.

Immunité d’un Etat souverain

Le mardi 31 juillet 2018, l’Allemagne a plaidé, devant le tribunal fédéral de Manhattan, pour faire annuler cette demande des deux tribus, au motif que l’Allemagne bénéficiait dans cette affaire, par défaut, du principe d’immunité d’un Etat souverain.

Les avocats des Herero et Nama estiment, pour leur part, que deux des trois exceptions à ce principe d’immunité s’appliquent dans ce cas (utilisation de fonds publics liés à la spoliation pour acheter des bâtiments sur le territoire américain, commerce avec les Etats-Unis de biens liés à cette spoliation).

Devant de nombreux représentants des communautés concernées, la juge Laura Taylor Swain a annoncé qu’elle ne statuerait pas immédiatement, sans donne de date.

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo