Publié le : mardi 24 juillet 2018

L’Union Européenne et le Japon signent un traité de libre-échange

Bien loin du protectionnisme et de la guerre économique que veulent livrer les Etats-Unis de Donald Trump, le Japon et l’Union Européenne vienne de signer un accord libéralisant leurs échanges commerciaux, afin de faciliter le commerce entre eux.

Quelques jours après avoir été traitée “d’ennemie” économique par le président américain Donald Trump, arc-bouté sur ses positions protectionnistes, l’Union Européenne savoure une forme de revanche, en présentant fièrement, le mardi 18 juin, un accord historique de libre-échange avec le Japon, le plus important jamais signé par l’UE. Jean-Claude Junker, à la tête de la Commission Européenne et Donald Tusk, président du Conseil Européen, ont en effet signé avec le premier ministre japonais Shinzo Abe un “accord de partenariat économique” d’une grande ampleur.

L’UE va ainsi accepter de lever progressivement ses droits de douane sur les voitures et pièces détachées automobiles japonaises, un de produits majeurs d’importation en Europe pour le pays du Soleil Levant – offrant une belle bouffée d’oxygène à un secteur automobile en proie aux changements structurels qu’induit l’abandon programmé de l’essence et du diesel, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

” Une lumière dans la noirceur croissante de la politique internationale »

En contrepartie, le Japon a accepté d’ouvrir son marché intérieur, encore très fermé, aux produits agricoles européens, en accordant des droits de douane très réduits pour deux cent produits d’appellation protégée, soit une économie d’environ 1 milliard d’euros pour les exportateurs européens.

Les deux dirigeants européens se sont rendu à Tokyo (« si éloignée, mais si proche politiquement », a noté M. Tusk) pour parapher l’accord : ils en ont profité pour rappeler que l’UE défendait le multilatéralisme, tant d’un point de vue économique que diplomatique : « Nous envoyons un message clair contre le protectionnisme : l’accord UE-Japon est une lumière dans la noirceur croissante de la politique internationale », a déclaré, très sérieux, Donald Tusk.

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo