Publié le : jeudi 12 juillet 2018

Mise en examen de Lafarge : une première historique

Le cimentier Lafarge, leader mondial des groupes de construction, a été mis en examen, fin juin 1018, pour complicité de crime contre l’humanité : le groupe français est accusé d’avoir financé le groupe Etat Islamique via son usine en Syrie.

«Violation d’un embargo», «financement d’une entreprise terroriste», «mise en danger de la vie d’autrui» et «complicité de crimes contre l’humanité» : les chefs d’accusation pesant sur le cimentier Lafarge sont tombé comme un couperet, le 28 juin 2018. Si les trois premiers  étant attendus, le quatrième est une première mondiale : jamais une entreprise n’avait été sous le coup d’une telle accusation. En temps que personne morale, Lafarge risque une dissolution.

Le groupe français est accusé d’avoir financé des organisations terroristes via son usine de Syrie, qui a continué à fonctionner même quand la région est passé sous le contrôle de l’Etat Islamique. En tout, les enquêteurs ont dénombré des versements atteignant 13 millions d’euros, à plusieurs entités différentes, dont l’Etat islamique et le Front al-Nusra, groupe affilié à Al-Qaeda.

L’enquête est encore en cours pour déterminer si Lafarge a bien, comme certains l’accusent, vendu du ciment directement à l’Etat Islamique suite à une commande du groupe terroriste, ce qui aggraverait encore le cas de la multinationale.

“C’est toute la chaîne de responsabilité qui est visée”

Cette mise en examen «marque un pas décisif dans la lutte contre l’impunité des multinationales opérant dans des zones de conflits armés» expose l’ONG Sherpa, fer de lance de la lutte contre les actes de Lafarge en Syrie.

« Cette décision va créer un précédent, La justice confirme que les maisons mères des entreprises peuvent être tenues responsables des délits et crimes de leurs filiales à l’étranger, c’est toute la chaîne de responsabilité qui est visée » complète Marie-Laure Guislain, responsable du contentieux de l’ONG. 

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo