Publié le : mercredi 11 juillet 2018

L’Ethiopie et l’Erythrée reprennent leurs relations diplomatiques

Depuis la fin du conflit les ayant opposé entre 1998 et 2000, l’Ethiopie et l’Erythrée avaient gelé leurs relations diplomatiques et fermé leurs frontières respectives. Acmé d’un processus de détente, les dirigeants des deux pays se sont rencontrés pour normaliser les relations entre les deux pays.

L’Erythrée est indépendante de l’Ethiopie depuis 1993 ; entre 1998 et 2000 un conflit armé ensanglante les deux pays pour régler la question de la frontière. Après 80 000 morts, la guerre s’interrompt, mais Ethopie et Erythrèe ne reprennent pas leurs relations diplomatiques.

Parmi les pommes de discorde figure la ville de Badmé, placé par le tribunal international de La Haye en territoire érythréen en 2002, mais toujours sous contrôle éthiopien depuis. Or, en juin 2018, le nouveau premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, élu en avril, a déclaré qu’il était près à se ranger derrière ce jugement international.

Une décision choc, qui a surpris mais a ouvert la porte à une discussion avec le président étythréen Isaias Afwerki. Point d’orgue de cette détente, les deux hommes se sont retrouvés ce dimanche 8 juillet à Asmara, capitale de l’Erythrée – un sommet historique, à la portée historique.

” Nous nous sommes mis d’accord pour la réouverture des ambassades »

” Nous nous sommes mis d’accord pour la reprise du trafic aérien et naval, pour la circulation des personnes entre nos deux pays et la réouverture des ambassades », a ainsi déclaré Abiy Ahmed, au terme de sa discussion avec le président érythréen.

Les lignes téléphoniques internationales entre les deux pays, coupées depuis dix-huit ans, vont être rétablies, et des ambassades vont être réinstallées dans les deux capitales.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo