Publié le : mercredi 4 juillet 2018

Mexique : la nouvelle gauche au pouvoir, “AMLO” président !

Les élections de ce week-end ont, comme attendu, profondément remanié le paysage politique du Mexique, menant pour la première fois aux postes clés du pouvoir des candidats du parti de gauche Morena, dont son leader Andrés Manuel Lopez Obrador (dit “AMLO”), élu président de la République.

Pour la première fois, la gauche triomphe aux élections mexicaines. Pour la première fois, après deux échec, le leader du parti Morena, Andrés Manuel Lopez Obrador, surnommé AMLO, a été élu président de la République, avec entre 53% et 53,8% des suffrages.

Il s’impose loin devant les deux autres candidats, le conservateur Ricardo Anaya avec environ 22 % des suffrages, et José Antonio Meade, le représentant du parti du président sortant, le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), avec 16% des voix.

Nous allons réussir cette transformation sans violence, de manière pacifique”

Le nouvel homme fort du Mexique a promis de profonds changements, “sans dictature”, lors de son discours de victoire : “C’est un jour historique. Nous allons réussir cette transformation sans violence, de manière pacifique et bannir du pays la corruption, le principal problème du Mexique ».

Morena est un parti réclamant une vraie rupture avec les pratiques des hommes politiques ayant dirigé le pays ces dernières années : AMLO a promis un « gouvernement austère, sans luxe ni privilèges », et une réduction des salaires des grands fonctionnaires, dont le sien, allant jusqu’à 50%. Symboliquement, il veut transformer la résidence présidentielle de Los Pinos, ce palais somptuaire représentant ce passé, en centre culturel.

En Amérique du Nord, les réactions ont été très positives à cette élection : le président américain Donald Trump et le premier ministre canadien Justin Trudeau ont félicité AMLO, et ont fait part de leur intention de travailler avec lui. AMLO a déclaré vouloir une relation d’« amitié et de coopération » avec les Etats-Unis – de quoi espérer une détente des relations entre les deux pays.

Ce week-end proposait aux électeurs mexicains d’autres élections, les 89 millions d’électeurs mexicains renouvelant plus de 18 000 mandats, dont les sièges de 500 députés et de 128 sénateurs. Morena les a toutes remportées, assurant une majorité stable et forte à AMLO. C’est également une membre de ce parti, Claudia Sheinbaum, qui a été élue au poste de gouverneur de la ville de Mexico. Elle est la première femme à accéder à cette fonction.

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo