Publié le : jeudi 14 juin 2018

Aquarius : le torchon brûle entre la France et l’Italie

L’affaire du bateau humanitaire L’Aquarius, que l’Italie a refusé de laisser accoster, provoque de vives tensions diplomatiques entre la France et l’Italie : Emmanuel Macron a critiqué la position italienne, recevant en retour de violents rappels à l’ordre de nos voisins transalpins.

La crise migratoire continue de diviser l’Europe, et de provoquer de vives tensions diplomatiques. Dernier épisode en date, entre la France et l’Italie, à cause du déjà célèbre Aquarius : ce bateau humanitaire, affrété par l’ONG française SOS Méditerranée, patrouille en mer pour récupérer des migrants en péril durant leur tentative de traversée de la Méditerranée.

Le 10 juin, les autorités italiennes ont refusé que le navire débarque sur leurs côtes, rapidement imitées par Malte. L’Aquarius a finalement pu accoster en Espagne. Le 12 juin, Emmanuel Macron a fustigé l’attitude italienne, pointant “la part de cynisme et d’irresponsabilité du gouvernement italien” dans son refus d’accueillir des demandeurs d’asile.

Rome refuse les “leçons hypocrites” de la France

Le retour de bâton ne s’est pas fait attendre : le même jour, la présidence du conseil italien a répliqué que “l’Italie ne peut accepter de leçons hypocrites de pays ayant préféré détourner la tête en matière d’immigration”. Rappelons que l’Italie est désormais dirigé par une coalition “anti-système”, comprenant le parti d’extrême-droite La Ligue et le Mouvement 5 Etoiles, tous deux farouchement opposé à l’accueil des migrants en Italie.

La réplique diplomatique s’est poursuivie. L’ambassadeur français à Rome a été convoqué au Ministère des Affaires Etrangères, le ministre italien de l’économie, Giovanni Tria, a annulé un rendez-vous avec son homologue français Bruno Le Maire.

En point d’orgue, le 13 juin, Matteo Salvini, dirigeant de la Ligue du Nord, ministre de l’Intérieur italien et homme fort du gouvernement, a conseillé à la France de faire preuve de davantage de “générosité” envers les migrants – sans qu’il soit bien évident de savoir à quel degré cette déclaration devait être prise. Car il ne s’agit assurément pas d’une déclaration d’amour aux migrants…

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo