Publié le : lundi 28 mai 2018

Chine vs Etats-Unis : la guerre économique n’aura pas lieu

Les deux géants de l’économie mondiale ne rentreront finalement pas dans une surenchère de droits de douane : au terme de négociations qu’on devine serrées, la Chine a accepté d’augmenter ses importations de produits américains, notamment agricoles.

Donald Trump avait mis le feu au poudre : dans sa volonté de protéger à toute force l’économie américano-américaine, le président américain s’est lancé dans une course aux taxes et barrières douanières. L’une de ses cibles principales était la Chine : trouvant inacceptable (et “dangereux” pour les Etats-Unis) le déficit commercial existant entre les deux pays, estimé à 375 milliards de dollars, il veut le réduire de 200 milliards de dollars.

Pour ce faire, une première salve de droits de douane supplémentaires, estimé à 50 milliards de dollars, devait frapper les produits chinois cette semaine. En réponse, les autorités chinoises ont annoncé leur volonté de relever également fermement leurs barrières douanières – ce qui aurait mis à mal des pans entiers de l’économie américaine, tout particulièrement dans le secteur agricole, fortement dépendant des exportations vers la Chine.

“la Chine va considérablement accroître ses achats de biens et services des États-Unis”

Devant cette volonté de tirer les couteaux, les deux pays ont su se rapprocher : « Les deux parties sont parvenues à un consensus, ne s’engageront pas dans une guerre commerciale et n’augmenteront pas les droits de douane respectifs », a ainsi déclaré le vice-premier ministre chinois Liu He, à la tête de la délégation chinoise en charge des négociations.

Pour éteindre le début d’incendie, la Chine a accepté d’augmenter ses importations de produits américains, notamment dans les secteurs de l’agriculture et de l’énergie : « Afin de satisfaire la demande croissante de la consommation de la population chinoise et le besoin d’un développement économique de haute qualité, la Chine va considérablement accroître ses achats de biens et services des États-Unis. Ce qui soutiendra la croissance et l’emploi des États-Unis », ont affirmées les autorités américaines dans un communiqué.

Une délégation américaine devrait être reçue dans les jours qui viennent à Pékin pour finaliser un accord.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo