Publié le : jeudi 15 mars 2018

Kenya : le président Uhuru Kenyatta s’allie à son ennemi juré Raila Odinga

Retournement de situation au Kenya : le président réélu Uhuru Kenyatta vient d’annoncer une alliance avec le chef de l’opposition Raila Odinga, avec lequel il s’affronte violemment depuis des années. Une réconciliation pour le bien du Kenya, disent-ils.

Leurs pères se sont battus côte à côte pour l’indépendance du Kenya, puis se sont déchirés. Eux, Uhuru Kenyatta et Raila Odinga, n’ont jamais été proches, opposants politiques depuis le début de leur carrière. Mais l’élection présidentielle de 2017 a été un point d’orgue de cette lutte continue.

Après l’invalidation par la Cour Suprême d’un premier scrutin, Uhuru Kenyatta a été réélu président du Kenya en octobre 2017, dans une élection considérée comme une mascarade par son opposant Raila Odinga, qui l’avait boycotté, stigmatisant ce qu’il considérait comme une “dictature”. Menaçant de renverser un pouvoir qu’il jugeait illégitime, il avait rassemblé des milliers de ses partisans, en février 2018, dans le centre de Nairobi, pour prêter serment comme « président du peuple du Kenya ».

Cette cérémonie aurait pu lui valoir d’être arrêté pour trahison, et avait plongé le pays dans le chaos. Les chaînes de télévision avaient cessé d’émettre quelques jours, sur fond de violences policières toujours accrues. La tension était à son comble entre les deux ennemis jurés.

“Construire ensemble une nation unie, harmonieuse et stable”

Et, depuis le 9 mars, tout est oublié. Les deux hommes sont apparus ensemble, se traitant de frères, déterminés à travailler main dans la main au redressement du pays. « Aujourd’hui démarre un processus qui vise à rassembler le peuple et nous espérons le soutien de chaque Kényan afin de construire ensemble une nation unie, harmonieuse et stable, où personne ne se sentira laissé de côté », a affirmé Uhuru Kenyatta.

Et même si les contours de cette collaboration restent flous, même si la situation délicate d’Odinga au sein de son propre parti a pu le pousser à ce rapprochement, les deux hommes ont une grande influence sur leurs partisans, ce qui fait espérer aux observateurs une union sera porteuse de beaux fruits : « Uhuru Kenyatta va gagner en stabilité pour son second mandat, ce qui va bénéficier à l’économie, et Raila Odinga pourrait obtenir les réformes structurelles qu’il réclame depuis longtemps, notamment donner moins de pouvoir au président » note Murithi Mutiga, chercheur à l’International Crisis Group (ICG).

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo