Publié le : dimanche 13 août 2017

Corée du Nord : les Hawaïens se préparent au pire

Tandis que les provocations entre Washington et Pyongyang au sujet d’éventuelles frappes nucléaires ne cessent de faire la une des médias, à Hawaï, la crainte est palpable. En effet, le 50e Etat américain se situe à équidistance entre les deux pays, ce qui le place dans une situation particulièrement innoportune, et le pousse à prendre ses précautions.

Pas assez de places dans les abris

Si Kim Jong-Un décidait de lancer un missile intercontinental, il faudra 20 minutes avant que celui-ci atteigne Hawaï, tandis que le commandement militaire aura cinq minutes pour déterminer quelle direction a pris la bombe. Dans le détail, cela laisse un quart d’heure aux habitants de l’île pour trouver un abri.

Sur place, les autorités sont en train de tester un système d’alarme avec sirènes et hauts-parleurs, alors que l’agence habituellement en charge des catastrophes naturelles diffuse des spots télévisés et des brochures pour expliquer aux habitants de l’île quelques règles de sécurité. Ainsi, il est conseillé aux Hawaïens d’avoir suffisamment d’eau et de nourriture pour deux semaines et de trouver un refuge le plus rapidement possible.

Toutefois, dans certains endroits de l’île comme Honolulu, les abris antiatomiques manquent et ne peuvent donc pas accueillir toute la population. La municipalité prévoit de les rénover, certes, mais la population préférerait éviter qu’un tel conflit éclate. Interrogé par CNN, un habitant estime que le mieux serait que les deux leaders gardent leur sang-froid.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo