Publié le : samedi 13 février 2016

Les relations intercoréennes à nouveau mises à mal

La Corée du Sud a averti Pyongyang qu’elle jugeait « illégale » la mesure concernant le gel des avoirs sud-coréens dans la zone industrielle intercoréenne de Kaesong. Le dialogue ne fait qu’empirer entre les deux pays, depuis le quatrième essai nucléaire en date de Pyongyang.

La Corée du Nord a averti ce jeudi que la zone en question serait fermée et placée sous le contrôle des militaires. Une décision qui vient en réponse à suspension unilatérale des opérations sud-coréennes.

Le site industriel de Kaesong se voulait comme un symbole fort de réconciliation entre ces deux rivaux historiques, il cristallise pourtant toutes les tensions intercoréennes, après l’essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier, et au lendemain du tir de fusée également effectué par Pyongyang.

Les Sud-Coréens qui étaient présents à Kaesong, à 10 kilomètres de la frontière entre les deux pays, ont été expulsés leur voisin tandis que tous les avoirs sud-coréens, matières premières, produits et équipements ont été gelés par Pyongyang.

Une décision jugée fort « regrettable » par le ministre sud-coréen de l’Unification Hong Yong-Pyo, qui a ajouté que Pyongyang devra en assumer les conséquences. D’autant que selon lui, l’expulsion des ressortissants sud-coréens s’est faite dans un délai tellement court qu’ils n’ont pas eu le temps d’emmener leurs biens manufacturés, et que le gel des avoirs a été pratiqué d’une manière illégale.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Newsletter

Les actus en vidéo