Publié le : jeudi 2 juillet 2015

Universal détruit des titres inédits d’Amy Winehouse afin d’éviter un album posthume

Afin d’éviter que la voix de la chanteuse décédée en 2011 ne soit empruntée pour un disque posthume, Universal vient de détruire des enregistrements exclusifs.

Selon des informations du magazine américain Billboard, avant de disparaître tragiquement le 23 juillet 2011, la chanteuse Amy Winehouse travaillait sur l’enregistrement d’un troisième album. Néanmoins, les 14 démos issues de ces sessions en studio ne seront jamais diffusées, perdues à jamais. Universal vient en effet de les détruire, ce serait même le directeur de la branche britannique de la maison de disques, David Joseph, qui les auraient personnellement fait disparaître.

Une décision qui laisse perplexe

Avec ce geste, M. Joseph précise à avoir voulu éviter qu’un album posthume ne soit édité, expliquant qu’il n’aurait pas pu « cautionner » qu’une personne utilise une partie d’une des démos ou seulement la voix de la star décédé à seulement 27 ans.

Des propos honorables certes, mais qui peuvent laisser perplexes. Le Figaro précise que le dernier disque d’Amy Winehouse, « Lioness : Hidden Treasures », était déjà un album édité après son décès, bizarrement paru chez Island Records, une autre maison de disque détenue par Universal.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Newsletter

Les actus en vidéo