Publié le : samedi 1 novembre 2014

Nouveaux défilés contre la facturation de l’eau en Irlande

Environs 120 000 Irlandais sont descendus dans les rues ce vendredi pour protester contre la tarification de l’eau dans leur pays, jusqu’alors gratuite. Depuis le 11 octobre, où quelque 80 000 personnes sont descendues dans la rue à Dublin, les manifestations se poursuivent.

 

wa er

 

A 18 mois des législatives la question hautement sensible pourrait bien servir de ligne rouge : faut-il mettre un terme à la gratuité de l’eau en Irlande? C’était l’une des contreparties au plan de sauvetage de la troïka – la Commission européenne, le Fonds monétaire international et la Banque centrale européenne – en 2010.

Le plan de sauvetage international s’est achevé l’an dernier, et l’Irlande devrait connaître une croissance de 4,7 % cette année selon les estimations. Pourtant, de nombreux habitants ne ressentent pas les effets de cette amélioration économique et dénoncent la politique d’austérité du gouvernement de centre droit.

Le gouvernement, devant l’ampleur des protestations, a proposé des aménagements à la loi, mais il n’envisage pas d’y renoncer – il y aurait par exemple des compensations prévues pour les faibles revenus. Le ministre du Budget et des Réformes, Brendan Howlin, s’est empressé de déclarer qu' »il ne doit pas y avoir de bonus [pour la direction d’Irish Water] », et qu’une nouvelle entreprise comme Irish Water « devrait d’abord gagner la confiance du public. »

A Cork, trois personnes ont été arrêtées alors qu’elles tentaient d’entraver l’installation de compteurs d’eau par des techniciens d’Irish Water, la société chargée de mettre en place le système. Le 29 octobre à Donaghmede, au nord-est de Dublin, des installateurs de compteurs ont été séquestrés pendant 12 heures par des manifestants.

Le gouvernement, dont l’engagement auprès de la troïka ne peut pas être remis en cause, ne peut pas faire marche arrière. Un sondage de l’institut Milward Brown crédite le Fine Gael au pouvoir de 22 % d’opinions favorables, soit quatre points de moins que le Sinn Féin, principale formation hostile à la cette facturation. Après 4 ans de cure d’austérité, on peut dire que cette affaire semble bien partie pour être la goutte d’eau qui fait déborder le vase en Irlande.

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Newsletter

Les actus en vidéo