Publié le : mardi 1 mai 2018

Le sommet inter-coréen débouche sur une promesse de paix

La rencontre entre les présidents nord-coréen Kim Jong-un et sud-coréen Moon Jae-in, ce 27 avril 2018, s’est conclue par une déclaration commune appelant à la paix, à la dénucléarisation de la péninsule, évoquant même une possible réunification. Un changement de cap inenvisageable voici encore quelques mois.

Ils semblent loin les tirs de missiles nord-coréens, les essais nucléaires, les renforcements de sanction et les menaces de Washington qui ont marqué l’année 2017… Ce vendredi 27 avril 2018, Kim Jong-un et Moon Jae-in se sont retrouvé dans la zone démilitarisée de Panmunjom qui sert de frontière aux deux Corées.

C’est Kim Jong-un qui a franchi la ligne de démarcation militaire (MDL) qui sépare les deux pays, pour rejoindre la Corée du Sud ; puis le dirigeant a proposé à son homologue du sud de franchir à nouveau la frontière vers le nord, puis retourner ensemble vers le sud. Un jeu avec la frontière hautement symbolique, mais révélateur de l’atmosphère générale de la rencontre.

« Au moment où le dirigeant Kim a franchi la ligne de démarcation militaire, Panmunjom est devenu un symbole de paix et non plus un symbole de division », a déclaré Moon Jae-in, dont les parents ont fui le Nord pendant la Guerre de Corée (1950-1953). Kim JOng-un a affirmé avoir été « submergé par l’émotion » après avoir franchi la ligne de démarcation.
Les deux dirigeants ont ensuite rédigé une déclaration commune, promettant de profonds changements dans les relations entre les deux pays : Kim Jong-un et Moon Jae-in s’y engagent à cesser toutes leurs activités hostiles sur terre, mer et air, et ont exprimé leur volonté de transformer cette fameuse zone démilitarisée en une « zone de paix », ainsi qu’à une « dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ».

« Un grand cadeau pour nos peuples et tous ceux qui, dans le monde, aspirent à la paix »

Rappelons que le 20 avril les autorités nord-coréennes avaient annoncé l’arrêt des essais nucléaires et balistiques, et le démantèlement du site de tests nucléaires de Punggye-ri.
Peu avant la rencontre, l’agence officielle nord-coréenne KCNA avait déclaré que Kim Jong-un « discuterait à cœur ouvert avec Moon Jae-in de toutes les questions importantes pour améliorer les relations intercoréennes et parvenir à la paix, la prospérité et à la réunification de la péninsule coréenne ». Moon Jae-in a réclamé de ses voeux un « accord audacieux », qui serait « un grand cadeau pour nos peuples et tous ceux qui, dans le monde, aspirent à la paix ».

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo