Publié le : mercredi 17 janvier 2018

L’Inde vers la dépénalisation de l’homosexualité

En Inde, la Cour Suprême va examiner la constitutionnalité de l’article interdisant l’homosexualité sous peine de prison : une évolution majeure pour la cause homosexuelle, dans un pays où l’évolution des moeurs se fait encore lentement, mais est une réalité.

En août 2017, la Cour Suprême indienne avait rendu un jugement considéré comme historique : l’institution avait rappelé que « le respect de la vie privée », promis par l’article 21 de la Constitution, englobait « intrinsèquement la sexualité ».

« Toute discrimination envers un individu en raison de son orientation sexuelle est profondément ­offensante pour la dignité et l’estime de soi » avait précisé les magistrats.

Une étape supplémentaire vient d’être franchie : sur la lancée de ce jugement, la Cour Suprême a accepté de réexaminer la constitutionnalité de l’article 377 du code pénal, qui prévoit des peines de prison pouvant aller jusqu’à la perpétuité pour quiconque a un « rapport charnel contre l’ordre de la nature » – une dénomination qui vise, entre autre, l’homosexualité.

« L’ordre de la nature n’est pas invariable »

Car si aucun homosexuel n’a été emprisonné en raison de sa sexualité depuis 4 ans en Inde, cette loi permet à de trop nombreux policiers de faire peser une insoutenable pression sur des homosexuels, les faisant chanter sous la menace.

Signe des temps qui changent, les juges de la Cour Suprême justifient leur décision en précisant que « personne ne devrait jamais rester dans un état de peur » en raison de ses pratiques sexuelles. Ils ajoutent que « l’ordre de la nature n’est pas invariable », que « la morale change au fil des générations » et que « la loi doit s’adapter aux réalités de la vie »

Cette décision fait suite à de longues campagnes médiatiques de plusieurs figures de l’homosexualité en Inde ; et si les conservateurs hindous au pouvoir ne sont pas de grands défenseurs de la l’homosexualité, que certains considèrent encore comme une tare génétique, un des porte-parole du régime au pouvoir a fait cette encourageante déclaration : « toute décision de la Cour suprême allant dans le sens des derniers développements de la jurisprudence sur les droits des homosexuels dans le monde [serait] la bienvenue ». Comme une preuve qu’en Inde, enfin, les temps sont en train de changer.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo