Publié le : vendredi 24 novembre 2017

Cuba : visite du ministre des affaires étrangères nord-coréen

Ce lundi 20 septembre, le ministre des affaires étrangères de la Corée du Nord, Ri Yong-ho, s’est rendu à Cuba pour une visite de quelques jours. La volonté, pour la Corée du Nord, de renforcer les liens avec l’un de ses derniers alliés, est évidente.

La Corée du Nord et Cuba sont des alliés historiques, depuis le début de la guerre froide. En mai 2017, encore, le président cubais Raul Castro a affirmé son soutien au régime de Pyongyang – quand la Corée du Nord avait décrété trois jours de deuil national à la mort de Fidel Castro l’année dernière.

La diplomatie nord-coréenne veut manifestement profiter de la dégradation des relations diplomatiques entre Cuba et les Etats-Unis, rétablies en 2015 après une cinquantaine d’années de gel, et en berne depuis la prise de pouvoir de Donald Trump.

L’isolement économique et diplomatique de la Corée du Nord ne cesse en effet de s’accentuer, et Pyongyang doit resserrer les liens avec les derniers alliés qui lui restent. Le durcissement de la Corée du Nord sur son programme nucléaire et balistique a en effet éloigné du pays nombre de partenaires historiques.

Isolement diplomatique et économique

En septembre 2017, les Philippines ont d’interrompre leurs échanges avec la Corée du Nord, suivi mi-novembre par Singapour, pourtant septième partenaire commercial de Pyongyang. Le Soudan a également rompu avec le régime nord-coréen, et la diplomatie américaine fait pression sur de nombreux autres Etats africains pour qu’ils l’imitent, afin de mettre la pression sur Pyongyang.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo