Publié le : mardi 21 novembre 2017

Quelques avancées au terme de la COP23

Décevante : c’est le mot qui revient le plus souvent pour tirer le bilan de cette première COP post-retrait des Etats-Unis, qui s’est achevée le 17 novembre à Bonn, en Allemagne. Car, au-delà de quelques effets d’annonce, comme un processus de dialogue d’ici à la cruciale COP24, l’essentiel s’est probablement tenu en coulisse.

C’était attendu : l’essentiel du travail de cette COP23 a eu lieu loin des micros et des caméras de télévision. La prochaine COP, la COP24, qui se tiendra en 2018 en Pologne, est une étape crucial dans la réalisation de l’accord de Paris : c’est le moment où tous les pays signataires devront présenter un guide des mesures concrètes permettant de maintenir le réchauffement climatique sous les 2°C.

Seront finalisées, à cette occasion, les règles de transparence des données échangées par les pays, de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre ou de suivi des budgets accordés à la transition énergétique. Durant cette COP23 les délégués des 196 pays signataires ont assurément, en marge des débats publics, avancé leurs pions dans cette optique.

La bonne nouvelle est l’attitude de la Chine, qui semble rester sur les objectifs élevés annoncés l’an dernier – un enjeu d’importance à l’heure où les Etats-Unis ont quitté l’accord de Paris.

Le Dialogue de Talanoa en question

Au-delà, les pays signataires ont annoncé la mise en place d’un dialogue annuel, d’ici à la COP24, pour mesure le chemin à parcourir, au niveau mondial, pour atteindre cet objectif des 2°C maximum. Baptisé Dialogue de Talanoa, il vise à définir les moyens à mettre en oeuvre pour cela – car le simple respect de l’accord de Paris n’est pas suffisant, il maintiendrait le réchauffement climatique aux alentours de 3°C.

« Le dialogue devra être constructif et tourné vers les solutions. Il ne devra pas mener à des discussions de nature conflictuelle au cours desquelles des parties seraient ciblées. (…) Le dialogue sera structuré autour de trois thèmes : où en sommes-nous ? où voulons-nous aller ? comment y parvenir ? » explique le texte.

 

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo