Publié le : lundi 13 novembre 2017

Après la chute de Deir ez-Zor, quelle situation en Syrie ?

Le 3 novembre, l’armée syrienne a repris la ville de Deir ez-Zor, dernier centre urbain tenu par l’Etat Islamique, après la chute de Rakka, en octobre. Cette défaite ne signifie pas pour autant la fin de l’EI, mais sa probable mutation en un groupe de terrorisme et de guerilla.

Deir ez-Zor est le chef-lieu d’une province syrienne riche en pétrole, située près de l’Irak. Son intérêt stratégique est immense : après avoir été un temps occupée par les groupes rebelles après les manifestations de 2011, la ville était sous contrôle de l’EI depuis 2014.

Après la chute de Rakka, son principal centre urbain syrien, Deir ez-Zor était la dernière ville contrôlée par l’organisation terroriste. Il a fallu un peu plus de mois pour que la ville tombe, sous le coup d’une double attaque : la première a été lancé par l’armée syrienne de Bachar al-Assad et ses alliés, la seconde par les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

Cellules dormantes, terrorisme et guerilla

Avec cette défaite militaire, l’Etat Islamique est désormais acculé dans la vallée de l’Euphrate, où 2 000 combattants au moins se cachent encore. Pour autant, ce recul militaire d’ampleur – l’EI a dominé jusqu’à un tiers de la Syrie – ne signifie pas la fin de l’organisation, qui a recomposé des cellules dormantes et a envoyé des « combattants » un peu partout dans le monde. L’EI devrait s’orienter vers des opérations de guerilla et de terrorisme.

Parallèlement, les pourparlers de paix entre l’armée syrienne et les FDS progressent : diplomatiquement Vladimir Poutine s’est proposé pour mener ces négociations, qui devrait démarrer le 28 novembre, à Genève, sous l’égide de l’ONU.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo