Publié le : vendredi 3 novembre 2017

La COP 23 : après les décisions, passer à l’action

cop23-decisions-passer-actionSi la prochaine COP, qui se tiendra à Bonn du 6 au 17 novembre 2017, ne sera pas la plus médiatique de ces dernières années, elle sera capitale dans la transformation des engagements de l’accord de Paris en actions concrètes. Discussions et accords techniques seront au programme.

Peu d’hommes et femmes politiques d’envergure sont annoncés, même si Angela Merkel et Emmanuel Macron devraient faire une apparition. La plupart des Etats n’enverront qu’une délégation. La fenêtre politique de la COP 23, qui s’ouvre ce lundi 6 novembre à Bonn, en Allemagne, sous la présidence des Îles Fidji, sera plus réduite que d’habitude.

Mais pour de nombreux observateurs, cette (relative) absence de personnel politique est une bonne nouvelle : il permettra aux délégations de se concentrer sur le travail technique et rendra les négociations plus efficaces. Le but est de mettre en place les actions nécessaires pour atteindre les objectifs fixés par l’accord de Paris.

La COP 24, l’année prochaine, fera un point précis sur les avancées des différents pays et formaliser les mesures prises dans ce but ; cette COP est la dernière étape avant cette échéance.

« Tous les pays sont prêts à avancer, peu importe la position de Washington. »

L’Union Européenne tentera d’y afficher une parole unique assez artificielle, tant le texte d’accord trouvé par les 28 a nécessité de compromis et semble insuffisant pour atteindre les objectifs fixés par l’Union.

Mais les positions des Etats membres, notamment sur la question de la taxe carbone et du charbon, peinent à se rejoindre, entre des Pays-Bas qui ont déclarés vouloir renoncer au charbon dès 2030 et une Pologne qui cherche à construire de nouvelles centrales.

Pour autant, la bonne nouvelle est que l’ensemble des pays du globe semble déterminés à soutenir et réaliser les objectifs de l’accord de Paris : : “Depuis l’arrivée de Donald Trump, on a passé neuf mois à défendre l’accord de Paris. On a bien vu lors des G7 et G20 que tous les pays sont prêts à avancer, peu importe la position de Washington. Reste à poursuivre les chantiers entamés pour passer de la parole aux actes dès 2018.” a déclaré Lucile Dufour, responsable des négociations internationales et du développement pour le Réseau Action Climat (RAC).

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo