Publié le : mardi 31 octobre 2017

L’Espagne destitue le gouvernement catalan

Nouvel épisode de la crise qui secoue l’Espagne : le gouvernement de Mariano Rajoy a destitué le gouvernement de Catalogne, mis sous tutelle la région et annoncé la tenue de nouvelles élections.

L’article 155 de la Constitution espagnole précise que l’Etat peut prendre le contrôle d’une « communauté autonome si elle ne respecte pas les obligations qui lui sont imposées par la Constitution ou d’autres lois ».

Le gouvernement de Mariano Rajoy a estimé que la situation catalane justifiait l’utilisation de cette loi, pour la première fois depuis 1978 : l’objectif est uniquement, selon Madrid, de « restituer l’ordre constitutionnel ».

Cet événement est survenu ce vendredi 27 octobre, le même jour que la déclaration, par l’assemblée catalane, de l’indépendance de la région : « Nous déclarons la Catalogne comme Etat indépendant sous forme de République », peut-on lire dans le préambule de la déclaration. Elle n’a été reconnue ni par Madrid, ni par la majorité des Etats européen.

Prochaine étape : la mise sous tutelle

Quelques heures après cette déclaration, le gouvernement de Mariano Rajoy a annoncé la mise sous tutelle de la Catalogne : le gouvernement a été dissous, le président catalan Carles Puigdemont démis de ses fonctions, alors la police et les médias publics régionaux vont être mis sous tutelle de Madrid – une façon de suspendre l’autonomie de la région.

Cet état de fait peut durer jusqu’à six mois. Il se prolongera assurément jusqu’à la tenue de nouvelles élections en Catalogne, anticipée au 21 décembre par Madrid.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo